Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Thorniol le Solitaire
  • Le blog de Thorniol le Solitaire
  • : Thorniol le solitaire est un Nain qui évolue dans le monde magnifique du Seigneur Des Anneaux Online (jeu MMORPG. Il est présent dans plusieurs mondes : sur ESTEL : THORNIOL sur SIRANNON : OSLANG ou ZINJE sur LAURELIN : THORGOL
  • Contact

Recherche

Cartes

19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 07:38

 

Il est des jours comme ça où on n'a pas envie de sortir, pas envie de rencontrer des gens. Aussi, le temps ne se prêtant pas non plus à vadrouiller, je mis quelques bûches dans ma cheminée et m'asseyais à ma table. Je me dis qu'il serait bien temps de ranger toutes les cartes qui traînaient. Alors que je commençais à en rouler quelques-unes, une plus particulièrement attira mon regard : la carte de Gobelinville. Je la dépliais complètement et regardais les circonvolutions des multiples galeries représentées sur les différents dessins. Et plein de souvenirs me revinrent à l'esprit, mon premier séjour à Fondcombe et ma première escapade dans la neige des Monts Brumeux. A l'époque je n'étais jamais allé aussi loin !

 

Je me souvins aussi de ce Hobbit, ha ! ... comment s'appelait-il déjà ?....ha ! oui ! Bilbon Sacquet ! Il demeurait au rez-de-chaussée de la dernière maison simple, là où demeurait le Seigneur Elrond. Et Bilbon m'avait alors confié une mission très curieuse. Je l'avais d'abord prise pour une plaisanterie de Hobbit, mais lorsqu'il sortît de ses poches un crayon de charbon et une page de parchemin vierge, je compris qu'il n'en n'était rien...il voulait que je lui note une description de la grotte où se terrait Gollum, au fin fond de Gobelinville ! Etonnant, car si quelqu'un la connaissait bien, c'était bien lui !

 

Je lui fis part de ma remarque, ce à quoi il me répondit que les années avaient passé et qu'il avait peur d'oublier quelques détails, ce qui aurait nui à la qualité de l'ouvrage qu'il était en train d'écrire, ouvrage relatant ses multiples aventures.

 

J'acceptais respectueusement cette mission, conscient de l'importance que je devais apporter dans sa réalisation et enfoui le matériel dans ma besace.

 

Il me fallut deux bonnes journées pour monter tout en haut du Col Nord, au Mont Venteux. La neige, mais aussi le vent glacial, ne rendaient pas mon avancée facile. Avant de pénétrer dans l'immense grotte de Gobelinville je décidais d'aller passer la nuit au chaud, auprès de mon ami Thorgest, un Nain à qui j'avais ramené un remède quelques jours auparavant. Un bon feu, quelques bonnes bières et nous avons passé la soirée à discuter, moi lui donnant des nouvelles de l'Ered Luin, lui me contant les histoires que des aventuriers avaient vécues dans les Monts Brumeux.

 

Le lendemain matin, après une bonne nuit, je saluais Thorgest et repris ma route vers le Nord. Quelques heures plus tard j'arrivais devant l'entrée secrète de Gobelinville. Je préférais utiliser cette entrée-là, car les gobelins étaient beaucoup plus aux aguets vers l'entrée principale, qui était beaucoup plus usitée par les aventuriers qui se risquaient jusque-là. A l'entrée secrète, juste une petite patrouille de gobelins montait la garde. Je réussis sans mal à me débarrasser d'eux.

  Gobelinville 04

Pour ceux qui n'auraient jamais mis les pieds à Gobelinville sachez qu'il s'agit d'une cité immense constituée de multiples couloirs, grottes, et escaliers. Un véritable labyrinthe où, paraît-il, certains se sont perdus et n'en sont jamais revenus. Même s'il y a plus de chance ceux-là aient fini sous les coups de lances des gobelins, il n'est pas moins vrai qu'il faut des jours, voire des semaines, pour parcourir l'ensemble de ces galeries. Au fur et à mesure que j'avançais, je notais scrupuleusement mon parcours, le dénivelé, essayant de ne rien oublier. J'ai dû combattre des gobelins bien sûr, mais aussi des ouargues, des orques et même, dans les grandes profondeurs, des trolls des cavernes.

  Gobelinville 03

Guidé par des appels à l'aide, j'ai découvert et libéré quelques prisonniers gardés dans les geôles situées tout au fond de Gobelinville. Plusieurs jours passèrent et je commençais à perdre la notion du temps, incapable de dire si à l'extérieur c'était le jour ou la nuit. Quand je souhaitais me reposer j'essayais de trouver un endroit sûr, à l'abri des gobelins. Mais mon sommeil n'était jamais profond, hanté par des cris horribles de personnes torturées ou par les ricanements de gobelins, voire même par des grondements de tambours semblant venir du fond de la grotte.

 

Au bout de ce qui m'a semblé être une semaine, me faufilant à travers un conduit menant à un passage secret, j'entrais dans ce qui me semblait être une caverne. L'humidité y était très présente et la lueur de ma torche rendait ses proportions encore plus impressionnante. Je compris alors que j'étais arrivé à la grotte de Gollum. Quelques salamandres gigantesques me menacèrent au bord de l'eau, mais je réussi à atteindre ce qui était un îlot central. Nul trace de Gollum, ça, je m'en doutais un peu, mais je fis un croquis de la grotte le plus précis possible. Je me reposais quelques heures et entrepris de revenir sur mes pas.

 grotte-de-Gollum-02.jpg

Il me fallut moins de temps que pour descendre mais la remontée fut longue quand même, les dangers toujours présents nécessitant beaucoup de prudence de ma part. Enfin j'atteignis la sortie de Gobelinville ! Lorsque je franchis le passage je fus étonné d'apercevoir un ciel étoilé. Il faisait nuit et tant mieux, car ma vue a eu le temps de s'habituer à la lumière extérieure.

 

Après une nouvelle halte chez Thorgest pour un bon repas (j'avais utilisé presque toutes mes provisions pendant mon parcours) je regagnais Foncombe et remis à Bilbon une description de la grotte. Il me remercia chaleureusement et me proposa d'être hébergé quelques jours à la maison des invités de Fondcombe. Je l'en remerciais mais j'entrepris immédiatement mon voyage de retour vers ma résidence de Bree, pressé de retrouver mon chez-moi, mais aussi de mettre au propre toutes mes notes.

 

Voila, tous ces souvenirs, cette solitude vécue pendant plusieurs jours passés dans Gobelinville, tout ça m'a rappelé l'importance d'avoir des amis autour de soi. Aussi, plutôt que de rester cloîtré chez moi, je décidais de me diriger vers Bree, histoire d'aller rencontrer quelques aventuriers au gosier sec... La vie en ermite sera pour un autre jour !

Partager cet article

Repost 0
Published by Thorniol le Solitaire - dans Mes aventures au jour le jour
commenter cet article

commentaires

Derolanda 22/07/2011 12:08


Mazette, que de souvenirs ! J'ai du passer une bonne semaine à retrouver les fichus boutons de Bilbo ! Je les lui ai ensuite rendu, il les a regardé en s'excusant du dérangement qu'il m'avait
causé. En effet, il ne les recoudrait probablement pas au vu de leur état pitoyable. Mais il les a tout de même conservé dans une petite boite...


Xapur 19/07/2011 12:24


Ah tiens, Gobelinville, j'y suis passé aussi.
Il faudrait que vraiment que je retrouve mes notes et mes croquis, mais depuis que mes voisins hobbits ont "visité accidentellement" ma maison, pas mal de choses sont introuvables.
Etrange, non ?


Edward Ferret 19/07/2011 11:42


Ton histoire me donnerai presque l'envie d'y retourner, et pourtant qu'est ce que je déteste ces gobelins !


Aska 19/07/2011 08:27


Que de jours passés dans ces grottes !!!